Retour en haut
Site Bars en Trans
vendredi 2 décembre 2016 / 21 h 43 min

BET2016_PCCC4

Les avis divergent, certains préfèrent se préserver pour les jours d’après et aller se coucher tôt le jeudi soir, donc faire l’impasse sur le premier soir des Bars en Trans. D’autres y vont mollo mollo afin d’en garder sous la semelle, alors que les plus bourrins se tirent carrément une balle dans le pied et viennent à peine de se lever. Chacun voit midi à sa porte comme dit mon voisin, en tout cas nous ne sommes pas en reste et pour une première soirée on a quelques conseils stratégiques à vous soumette pour une seconde soirée encore plus sensationnelle.

Pour les bières, Le Penny Lane Pub détient incontestablement le plus alléchant attirail de la boisson reine des salles de concerts. Et le bon plan de ce bar, le fumoir qui est tout à fait charmant en vieilles pierres et vitré. Lieu à considérer pour un début de soirée patenté. Afin de poursuivre sur votre lancée le plus simple est d’aller directement Place Saint-Anne, vous prendre en pleine face les odeurs, la foule et le tumulte du cœur de la fête, de la ville, de la Bretagne. À ce moment précis, vous avez l’embarras du choix, à l’artiste assoiffé on a pas mal gigoté avec les chouchoux 2016 : The Goaties, moins bien apprêtés que La Poison, mais tout de même pas mal endimanchés. L’incontournable Ty Anna, disons que la terrasse est tellement bondée, qu’on en oublierait le froid. Après on bifurque un peu plus bas, la Notte qui comme sont nom l’indique donne dans le Trap, le rap et puis certainement un autre sous-genre qui rime. Et bien figurez-vous que c’est dans ce bar que vous trouverez les plus jolies filles au mètre carré, peut-être pour le goût de la sape ou peut-être bien qu’elles aiment bien qu’on les…Flâtent. Ceci étant dit, j’aimerais attirer votre attention sur un aspect particulièrement déplaisant des soirées dedans, dehors, à la cool tout le monde est sympa ! La stratégie de la taxe. Ce fléau qui engendre des dépenses en cigarettes pharaoniques. Car tout un chacun parait inoffensif dans la pénombre, le blouson ouvert faisant fit du froid, avançant avec un large sourire pour vous taxer des clopes, encore et toujours. Mais purée ! Allez vous en achetez les gars. En tout cas, je vous aurais mis en garde, méfiez-vous des autres, ceux qui se baladent l’air de ne pas y toucher; je crois pourtant qu’on vous le répète suffisamment à longueur de journée, le danger est partout!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.