Retour en haut
Site Bars en Trans
dimanche 6 décembre 2015 / 4 h 17 min

Hollydays

Autobio top chrono

Moi je m’appelle Elise, j’ai 23ans. Aujourd’hui je ne fais que de la musique, mais il y a encore un mois j’étais barmaid à Saint Michel à Paris, et encore avant j’étais mannequin pendant trois ans à Paris… Donc reconversion totale. Et moi je m’appelle Sébastien, j’ai 29ans, et j’étais prof. J’ai tout arrêté pour faire de la musique pour Elise.. .C’est ma chiantieuse !

1- Pourquoi avoir choisi ce nom de groupe alors qu’il y a déjà quelques groupes qui le portent?

Sébastien : Alors il n’y en a qu’un seul il me semble, un groupe italien. Et on a commencé ce projet en anglais – d’où le nom en anglais, et on a préféré le garder, parce que c’était le mélange des vacances. C’est à dire le rêve de la vie de toute personne, les vacances à l’infini. Et on l’a écrit comme Hollywood pour l’idée du rêve de gosses.

Elise : C’est beaucoup, beaucoup de trucs mélangés. On voulait que ça commence par un H… Parce qu’on en fumait beaucoup ! Parce qu’on prenait la ligne H pour galérer en soirée à Paris… Plein de délires d’ado attardés, mais tout nous ramenait au H ! Ça réunit quand même bien ce que nous on pense.

Sébastien : En ce moment ils s’appellent tous avec des noms d’association de mots français qui ont rien à voir, genre Orange bleue… Je vais pas citer de nom. C’est les nouveaux noms de hipsters à la mode alors on a gardé Hollydays.

2- Je n’ai pas trop compris le lien entre vos différents titres, est-ce qu’il y a une ligne directrice? 

Sébastien : On bosse avec un parolier, c’est un pote à nous qui a écrit « Les animaux » sur l’EP d’avant, sur lequel on avait cinq chansons dont la reprise de Véronique Samson et quatre compos de quatre auteurs différents, parce que nous on écrivait en anglais, on était pas à l’aise avec l’exercice du français, on a alors demandé à des potes d’écrire pour nous. Et ça a très bien marché avec notre pote Antoine, et c’est un peu notre Cyrano maintenant, c’est lui qui a écrit tout l’EP des « Insatisfaits ». On veut parler de nous, en espérant que les autres s’y retrouvent. C’est pas générationnel comme dans du rap mais on fait part de nos états d’âmes.

Elise : Tout en gardant ce plaisir de la musique, et faire du bien. On fait vraiment de la chanson, pour que les gens nous comprennent, s’y retrouvent et s’identifient.

Sébastien : C’est notre thérapie. Je vais faire la pub d’Elise, mais elle a une voix très directe, sincère. Les textes on les veut de la même manière. Si Elise disait ça ce serait insupportable !

3- En parlant de ta voix, si je te dis que la tienne ressemble à Cœur de Pirate? 

Elise : On nous le dit souvent. Je ne serait pas très objective sur ma voix, après elle a une voix tellement particulière que d’un côté ça peut me saouler qu’on dise ça parce que bah… aucune identité quoi ! J’apprécie la comparaison, je trouve que c’est une fille qui chante très très bien.

Sébastien : On se souhaite la même carrière, elle chante bien. On la compare souvent à Camélia Jordana et Cœur de Pirate.

4- La chanson de la Petite Sirène, y a t-il un message derrière? 

Elise : On est des gamins, on a toujours eu envie de reprendre des chansons de Disney.

Sébastien : On reprenait souvent Pocahontas « L’air du vent ».

Elise : Mais comme Jenifer l’a reprise on s’est merde, il faut changé de cover ! Et du coup « Partir là-bas » ça allait bien avec Hollydays, avec l’esprit du groupe, ça collait plutôt bien.

Sébastien : En fait les chansons de Walt Disney, c’est des chansons avec des arrangements à un million de dollars, et quand on les décompose un peu, si on met de côté les paroles super gnangnan  » tu veux un tire-baba, j’en ai des tas », c’est pas évident dans une chanson, mais on la découvre autrement. C’est des beaux accords, des belles mélodies, c’est l’époque où on prenait pas les gens pour des cons. C’est sûr que c’est du niveau de niaiserie de « Libérée, délivrée », mais c’est notre petite madeleine de Proust.

5- Après avoir écouté la merveilleuse cover de « Bahia » de Véronique Sanson que vous avez faite, je vous propose « Dites-moi » de Michel Jonasz. 

Sébastien : Ok, ok ; on s’y penchera, on a besoin de nouvelles covers là.

Elise : Et là on a repris « Paris s’éveille » suite aux attentats, c’était un peu bizarre. C’est une très jolie chanson, très joyeuse, on la réécoute différemment.

Bah merci, c’était cool.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.