Retour en haut
Site Bars en Trans
vendredi 4 décembre 2015 / 6 h 14 min

elliot_maginot

Pour ma première interview de ces Bars en Trans 2015 (et première interview … tout court) on m’avait donné pour consigne de me rendre à 17h au 1988 Live Club et y rencontrer le groupe québécois « Avec le soleil sortant de sa bouche ». J’étais là, j’étais en forme, j’avais déjà mes questions, je me sentais prêt à en découdre, et sortir de ces 15mn avec une belle interview pour ma première. Et puis franchement, j’avais hâte de poser la question que tout le monde se pose : pourquoi ce nom ? Et j’avais même d’autres questions derrière !

Finalement, on m’annonce que le groupe a eu du retard sur la route, n’a pas encore fait ses balances et mon interview est compromise… Pas de problèmes, je m’adapte ! Je me retrouve embauché par le régisseur pour l’aider à finir les préparatifs mais je n’oublie pas ma mission : une interview d’artiste! Et pas un compte rendu de notre technique choisie pour fixer le panneau au dessus de l’entrée et lui éviter une fatale prise au vent…

Je files donc rejoindre en loge Elliot Maginot, jeune et sympathique artiste québécois, pour faire mon interview, sauf que je n’étais pas préparé. J’ai découvert son existence il y a trente secondes et je dois pourtant aller au bout de ma mission… On s’assoit, il doit sentir mon hésitation et me propose une bière pour démarrer : ca y est on trinque, on est parti ! Improvisation maximale et première question : c’est ton vrai nom ou un pseudo ? Sa réponse est cinglante: on ne pose jamais cette question! Merde, me voilà déjà démasqué dès le début… « Ok, Elliot, je t’avoue tout, je n’ai jamais fait d’interview et en plus, je pensais surtout me retrouver face à tes camarades de Avec le Soleil… Donc je ne te connais pas et je n’ai pas préparé de questions! Si on se contentait de discuter un peu tous les 2? »

Et voilà comment 15mn d’interview se transforme en 30mn de discussion avec une toute autre personne! Sauf qu’une discussion est beaucoup plus difficile à transposer ici, et je risque surtout de vous ennuyer. Je vous épargne mes anecdotes de voyages, mes blagues sur l’accent québécois et mon pote Guigui de Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue…  Nan, parlons plutôt d’Elliot. Voici donc ma bio express et partielle d’Elliot Maginot

– Il a grandi dans la même ville que le batteur de « Avec le Soleil sortant de sa bouche » (mais ne savait pas qu’il était lui aussi musicien avant cet après-midi… le monde est petit!)

– Il a décidé de se lancer à 100% dans la musique il y a peu et a donc quitté son job à Montréal en Juillet cette année.

– En parlant de son ancien job, il a eu le plaisir d’être payé pour coller lui même ses propres affiches de concert!

– Il aimerait qu’on décrive sa musique comme du « folk planant »

– Il écrit ses chansons de manière « chaotique », en s’appuyant ses des notes écrites à la va-vite sur un petit carnet, le point commun dans ses textes : le « relationnel »

– Faire sa première vraie tournée en France dans ce « contexte difficile » lui a apporté un surplus de force et de motivation.

– Il fait notamment la première partie de Coeur de Pirate (et non, pour les mauvaises langues, aucun lien avec le contexte difficile cité plus haut!).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.