Retour en haut
Site Bars en Trans
vendredi 4 décembre 2015 / 15 h 11 min

CleaVincent© Ayah, Collectif 18-55

1- Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, est-ce que tu peux te présenter ?
Cléa Vincent : Je suis auteur compositeur interprète. J’ai étudié le piano de façon assez classique en conservatoire, école de jazz etc. Je me suis mise à chanter en 2011, et j’ai rencontré petit a petit les membres du groupe actuel. Parmi eux il y a Raphaël Léger, le bassiste de Tahiti 80, avec qui je compose désormais. Donc j’ai sorti deux EPs, la collaboration de composition avec Raphaël a commencé sur le deuxième EP. Et maintenant pour l’album qui va sortir. C’est ça qui a changé depuis que j’ai commencé.
On fait de la french pop. Les paroles sont en français, mais je dis french parce que dans la musique il y a un côté un peu anglo-saxon.

2- Et de composer à deux, ça change beaucoup de choses?
Cléa Vincent : Oui, je trouve que les chansons sont un peu mieux travaillées ; quand t’es à deux sur un projet il y a plus d’esprit critique. Et Raph comprend hyper bien où je veux en venir, il m’aide vraiment à terminer mes compos, et il a aussi des idées originales. On est quand même meilleur à deux que tout seul je trouve. Et dans l’histoire de la musique quand même les binômes c’est important, si tu regardes Elli & Jacno, les Rita Mitsouko…

3- Stone & Charden.
Cléa Vincent : Ouais, Souchon et Voulzy aussi. A deux a priori on est meilleur.

4- Est-ce que tu pourrais décrire ta musique en trois mots ?
Cléa Vincent
: Légère, dansante et romantique.

5- D’ailleurs tu danses beaucoup, notamment dans le clip de Château perdu.Cléa Vincent : Oui j’adore danser ! Je suis un petit peu limitée sur scène par le clavier, mais j’ai pas envie de le lâcher, c’est un tel plaisir de jouer de cet instrument.

6- Après ça peut être assez chorégraphique de jouer du clavier.
Cléa Vincent : Je trouve aussi oui ! Je m’inspire un petit peu du groupe La Femme, ils sont tous derrière un clavier et malgré tout j’adore comment ils sont sur scène, donc je me dis que finalement c’est compatible, on peut jouer avec l’instrument, on peut tourner autour… Les contraintes de l’espace c’est pas forcément grave.

7- Pour découvrir ta musique, tu conseillerais de commencer avec quel morceau ?
Cléa Vincent : Je dirais Château perdu, c’est le plus accessible. Méchant loup en 2, qui donne une autre facette du projet, plus brésilien. Et puis après Retiens mon désir, qui est un peu plus groovy.
Mais je crois qu’il faut être passé par Château perdu et Méchant loup pour apprécier Retiens mon désir, parce que la voix est quand même un peu spéciale.

8- Quelle émotion tu voudrais provoquer chez les gens qui t’écoutent?
Cléa Vincent : En concert j’aimerais surtout que ça leur donne envie de danser. Et sur disque de se détendre et d’être joyeux.
Et pourquoi pas de draguer aussi. Ouais, j’aimerais bien que ça inspire la drague.
J’ai entendu dire que des gens se servaient un peu de ma musique pour choper des meufs. Aimer Cléa Vincent pour un mec c’est une bonne technique de drague, on me l’a dit plein de fois. Ça fait mec un peu sensible, et les filles aiment bien les mecs un peu sensibles.

9- C’est quoi le dernier morceau que tu as écouté?
Cléa Vincent
: J’ai beaucoup écouté le Drake qui est sorti récemment. J’ai adoré le clip, comme tout le monde – c’est pas très original, mais on est tous victimes du marketing. J’aime bien quand une musique inspire une danse un peu cheloue comme dans le clip. Comme il y a eu avec Happy. J’aime bien, c’est léger, ça fait du bien.
J’aime beaucoup la danse, mais la danse amateur. La danse amateur c’est encore plus touchant, c’est vraiment le mouvement de l’homme, les mouvements complètement naturels, spontanés. C’est en ça que je me différencie vraiment de Christine and the Queens par exemple, on m’a souvent demandé si je m’en inspirais, et en fait pas du tout. Elle tend vraiment vers la danse professionnelle, c’est ultra contrôlé, et nous c’est l’inverse total. Je suis pas du tout danseuse et je revendique pas du tout ça. C’est vraiment plus instinctif, dans le lâcher prise à 200%.

10- Cette année, il y a un focus sur le Québec dans la programmation. Tu as un artiste québecois à nous faire découvrir?
Cléa Vincent : Trop cool ! Alors j’adore Lisa Leblanc. J’ai très envie de découvrir Antoine Lachance aussi. Et j’ai aussi un petit fantasme un peu pas trop assumé, j’aimerais bien voir une fois Céline Dion en concert !

11- C’est la première fois que vous jouez à Rennes?
Cléa Vincent : Oui, on a même jamais joué en Bretagne. Je suis trop contente !
Je connais pas Rennes, mais la Bretagne c’est un de mes endroits préférés pour aller en vacances. En fait je vais quasiment qu’en Bretagne en vacances. Plus côte sud, les îles du Morbihan. Rennes on sent un peu moins la Bretagne j’ai l’impression, mais bon j’ai vu deux rues. Mais on m’a dit que c’était très cool !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.