Retour en haut
Site Bars en Trans
vendredi 5 décembre 2014 / 2 h 31 min

C’est parti. Il fait froid, il pleut un peu, mais quoi, on est à Rennes ou bien?

Pour attaquer, j’ai décidé d’écouter cette petite voix qui me disait de sortir de ma zone de confort : je suis allée direct au Kenland. Voir un concert, si si. VOIR UN CONCERT AU KENLAND LES GARS. Le bar où tu t’imagines pas trop trop aller voir des concerts, ou alors un truc de musique traditionnelle irlandaise chelou.

Mais je dois vous avouer quelque chose : depuis que le Kenland a intégré les Bars en Trans, je le vois d’un oeil différent : enfin un bar où tu peux entendre ET voir un concert durant les Bars en Trans, où tu as de la place pour danser, où si tu sens que ton voisin est un peu tactile ce ne peut pas être un accident. Donc je voulais aller au Kenland voir John & The Volta, et puis en plus le programme disait « pop aérienne à fleur de peau portée par une voix cristalline » et je trouvais ça vachement joli.

Évidemment, j’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’ambiance, parce que de la pop aérienne au Kenland, c’est un peu comme la Compagnie Créole à la Philarmonie de Paris – m’enfin ce n’est que mon avis. Il m’a fallu passer outre la chaussette de Noël géante suspendue au dessus du batteur et croyez moi, ça n’a pas été facile. Mais pour de vrai, c’était drôlement joli. Le chanteur est tout mignon, il porte un t-shirt échancré et des mocassins vernis, se passe la main dans les cheveux beaucoup trop souvent pour être déjà allé dans un bar comme le Kenland et chante avec la voix de ta petite sœur. Bon on dirait pas comme ça parce que je décris hyper mal mais c’était très beau et c’est vrai que c’était aérien, tellement qu’à un moment je ne voyais même plus cette chaussette (une sacrée chaussette de Noël pourtant, allez donc voir par vous-même). Ensuite j’ai fait plein d’autres trucs que je ne vous raconterai pas, soit parce que c’est pas intéressant – genre j’ai mangé – soit parce que c’est la lose – genre j’ai raté plein de trucs mais hé, toi aussi, fais pas semblant on sait où t’habites. Toujours est il que je suis même revenue au Kenland pour voir la fin du set de Gaspard Royant, bien plus adapté au lieu : énergie, spectacle, interaction avec le public toussa toussa. J’ai même vu des gens jouer avec l’étoile de Noël (je vous ai parlé de l’étoile géante? on rigole pas sur la déco de Noël au Kenland). Bon du coup il y avait du monde et pas trop de place et c’était presque moins bien mais bref.

Une bien belle première soirée pour se chauffer : le week-end, ça commence demain, le jeudi c’est de la blagouze. Nous, on est prêts pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.