Retour en haut
Site Bars en Trans
dimanche 8 décembre 2013 / 2 h 22 min

salut c'est cool 2

Martin, Louis, (Poussin), Vadim et James

Bonjour salut c’est sympa c’est cool ! Perso, j’aime beaucoup le rose comme couleur. Et vous, c’est quoi votre animal préféré ?

James : Le paresseux

Louis : La brouette

Martin : Un serpent

Vadim : Les mouches

A travers des textes tels que « la purée » ou « ces sentiments », on sent que vous êtes des artistes engagés. Quelles sont les valeurs que vous avez envie de défendre ?

James : Le respect

Louis : Le partage

Martin : Et le fun !

Vadim : Ouais, c’est bien !

Vous vous réclamez de Paul Compaoré. Que pensez-vous de la situation géopolitique au Burkina-Faso ?

Martin : Ah, question piège !

Vadim : En fait il habite plus au pays. On sait pas trop du coup.

James : Il a été recruté, par nous, en tant qu’attaché d’affaires. Du coup maintenant il est à temps plein à Paris. On a plus vraiment de contact avec le Burkina-Faso.

Qu’est-ce qui vous séduit exactement chez Daniel Balavoine ?

Louis : Sa voix

Martin : Et aussi il a l’air vraiment de s’amuser dans ce qu’il fait, et il a l’air impliqué, passionné. Ça fait plaisir à voir.

James : Et il a une très haute tessiture… Et ses textes.

Aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile de trouver des gens qui savent associer style et bon goût. Quel est votre secret pour y parvenir ?

Vadim : Ah ouais ?! En général on nous dit l’inverse, on passe pour des pros du mauvais goût.

Louis : Mais nous on a pas trop notion de tout ça, je crois.

Vadsim : Ouais, on est pas des comédiens, on fait pas ça… En fait, on sait pas si le second degré existe. Et moi, personnellement,  j’ai pas l’impression qu’on en fait.

Vous êtes plutôt jeunes. Est-ce que c’est parce que ça vous fait peur de vieillir ?

James : On est pas des darons en tous cas.

Martin : On a pas choisi quand on est né. On est tombé comme ça, pouf, sur la Terre…

Louis : On est tombé en 89 à peu près, tous en même temps…

Vadim : Moi j’aimerais bien vieillir. J’ai peur de mourir mais de vieillir, non.

James : Moi je portes déjà les stigmates de la vieillesse.

Est-ce que vous pouvez me décrire les émotions que provoquent en vous cette interview ?

James : Euh… de la gêne.

Vadim : J’essaie de me rattraper à ce que je peux.

Louis : Moi j’essaie de regarder ton calepin et de me vider l’esprit.

Martin : Je suis content quand les autres répondent et qu’ils disent pas de bêtises.

Un dernier mot pour Poussin ?

Vadim : Je le trouve très doux.

James : Il pourrait prendre un bain Poussin. Sinon ça va, il est sympa.

Louis : Il a peur de grandir lui aussi…

Merci. Et salut, c’était cool !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.