Retour en haut
Site Bars en Trans
jeudi 6 décembre 2012 / 21 h 07 min

Cet après-midi, on a rencontré Zob. Plutôt coolos, le client. On a causé de  cyclisme, de poésie, de Houellebecq, on a jeté des Ben&Nuts partout, écouté Francky Vincent et fait des cascades en vélo.

NOUS : Salut Zob.

ZOB : Salut les gars.

NOUS : Bon alors comme notre blind-test est pas encore tout à fait prêt, je suis obligé de te poser cette question banalement navrante. « Bordel, c’est quoi ce nom là, « ZOB » ? »

ZOB : Zob, c’est le nom le plus poétique que j’ai pu trouver pour exprimer mon amour de la poésie. De l’amour que j’ai pour des gens comme Brigitte Fontaine, Alphonse Marie-Louis de Prat de Lamartine, Kévin Rimbaud, et de Blazac Honoré à qui nous envoyons un DOUBLE BIG UP !

Là, un type assis juste à côté de Zob bondit se sa chaise et se met à hurler DOUBLE BIG UP !

NOUS : Ok… Bon, alors comme ça vous êtes deux ? Moi je pensais que c’était toi tout seul Zob…

ZOB : Moi je suis Zob et après il y a les artistes minoritaires. (il désigne du doigt le gars qui vient de hurler et qui s’est rassit en silence). Ça c’est Mr Gerbeck, alias Docteur Démago, aka CléDe13, dit Le Quintal Fluctuant pour les intimes. Tu dis bonjour à la radio ?

NOUS : C’est pas une radio c’est un blog. Un genre de journal sans papier mais gratuit.

ZOB : Ok. Tu dis bonjour alors ?

Là le gars émet un drôle de son de poule ou de mygale bizarre en nous souriant. On siffle d’admiration.

ZOB et après y’a Dandy Punk alias Papier Glacé qui s’occupe des larsens et de la basse. On veut rendre hommage à des gens comme Brigitte Fontaine.

NOUS : Mais elle est pas morte Brigitte Fontaine, pourquoi lui rendre hommage ?

ZOB : Je sais, mais je pense qu’il y a toute une génération qui passe à côté d’elle alors que c’est quelqu’un de merveilleux.

NOUS : Tu l’as déjà rencontrée ?

ZOB : Non jamais, mais je n’en n’ai pas très envie en fait. Je crois pas qu’il faille rencontrer les gens qui nous font rêver parce qu’après ils nous font vite plus rêver.

Il se tourne vers le gars qui fait des bruits :

ZOB : Tu veux pas nous chanter un truc de Brigitte Fontaine en langage cévenole ? Un peu comme si elle avait sucé fait un bisou au chanteur de Metallica ?

Là le gars se met à improviser un beatbox ponctué de cris de chameaux.

NOUS : Bon ok, mais c’est quoi le rapport entre Brigitte Fontaine et toi ? Artistiquement je veux dire ?

ZOB : C’est la poésie. L’amour de la poésie. Ce que je présente n’est pas poétique, mais ce que je pense l’est. Ce que j’aimerai être est poésie.

NOUS : Ok je vois le truc. Donc c’est dada, Zob ?

ZOB : Non c’est stupide de dire ça !

NOUS : Bon, je crois que c’est le moment de te faire écouter notre super playlist si elle est prête.

Là on passe Brown Sugar des Stones.

ZOB : (immédiatement) BROWN SUGAR !

On enchaîne avec un titre pourri de un single de Francky Vincent

Mr GERBECK : putain mais c’est du calypso ! Il jette des crackers d’apéritif partout.

ZOB : Ça c’est Francky ! c’est Francky Vincent ! Si tu veux c’est un peut ça Zob, un truc entre Brigitte Fontaine et Francky Vincent en passant par des univers comme ceux de Michel Houellbecq.

NOUS : Ah ouai quand même ! C’est marrant on s’est engueulés hier soir à propos de Michel Houellbecq.

ZOB : Ah ouai ? moi je suis hyper curieux de ce qu’il fait. Avant j’étais très fan, très pénétré de ses écrits. Maintenant je suis avec un peu plus de distance ce qu’il fait, tout simplement. C’est un mec qui tient la route, peut-être un peu donneur de leçons, mais on a envie parfois d’en donner des leçons quand on a un peu la haine au fond de soi. Ou un peu d’aigreur… Dans Les Particules Élémentaires, tu as un chapitre terre à terre sur l’histoire, un chapitre très scientifique sur le clonage… Enfin voilà quoi c’est pas un écrivaillon.

NOUS : Ouai c’est vrai, t’as raison… Bon on va vous laisser aller manger un vrai truc avant ce soir. C’est mieux que les chips.

ZOB : ouai c’est une bonne idée…

Mr Gerbeck : (Il se lève d’un bond) Ouai et puis on va boire des boissons locales aussi !

NOUS : salut !

ZOB : salut les gars !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.